Comment fonctionne un aspirateur : je vous explique son fonctionnement de A à Z

Lorsque vous buvez une boisson à l’aide d’une paille, vous utilisez un mécanisme d’aspiration très simple. En aspirant la boisson à travers la paille, vous provoquez une baisse de pression entre le fond et le haut de la paille. C’est ce phénomène de dépression qui attire le fluide jusqu’à votre bouche. Le fonctionnement d’un aspirateur s’explique par le même mécanisme, bien qu’en pratique, il soit un peu plus compliqué.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qui se passe à l’intérieur d’un aspirateur. En découvrant comment fonctionne cet appareil ménager et ce qui lui permet d’aspirer toute la poussière et la saleté dans votre maison, vous aurez toutes les clés pour mieux choisir le modèle dont vous avez besoin. Vous le verrez, la conception standard d’un aspirateur est extrêmement simple, mais elle repose sur une foule de principes physiques plus complexes.

La dépression : le phénomène à l’origine du fonctionnement de votre aspirateur

Lorsque vous branchez votre aspirateur, le courant électrique permet d’en actionner le moteur. Ce dernier est relié à un ventilateur dont les pales permettent de forcer l’air vers le trou d’échappement. Les particules d’air sont ainsi poussées vers l’avant et la pression de l’air augmente à l’avant du ventilateur, mais diminue à l’arrière.

C’est cette chute de pression à l’arrière du ventilateur qui permet d’actionner le mécanisme d’aspiration (comme dans votre paille). Le niveau de pression est alors inférieur à la pression à l’extérieur de l’appareil (soit celle de l’air ambiant dans la pièce que vous désirez aspirer). En conséquence, vous créez un vide partiel à l’intérieur de l’aspirateur qui permet d’aspirer l’air ambiant à travers le trou d’admission. Tant que le ventilateur tourne et que le trou d’air de votre aspirateur fonctionne, un flux d’air constant entre par l’orifice d’admission et sort par le trou d’échappement.

fonctionnement aspirateur

Le second principe clé du fonctionnement d’un aspirateur : la friction

La dépression permet donc d’aspirer les petites particules de saleté et de poussière en créant une zone de basse pression. Cependant, cela n’est pas suffisant pour attirer les plus grandes particules de poussière et la saleté. C’est là que le principe de friction entre en jeu. De nombreux modèles, en plus de comporter ventilateur, fonctionnent également avec une brosse rotative qui balaie votre sol.

Cette brosse rotative est alimentée elle aussi par le moteur de votre aspirateur, qui permet à la brosse de se déplacer de l’avant vers l’arrière. C’est ce mouvement qui lui permet de détacher les particules de poussière et la saleté logées  dans les tissus qui n’auraient pas été aspirées par la pression de l’air. Elles sont ainsi décollées de la surface du sol, se retrouvent dans l’air et peuvent donc être aspirées plus facilement.

Quelle est le rôle du sac dans le fonctionnement de votre aspirateur ?

Une fois que votre aspirateur aura aspiré l’air et les particules de saleté, la pression crée à l’avant de votre ventilateur permettra de les aspirer vers le haut.  À ce stade, les particules d’air et de saleté pénètrent dans le sac poreux de votre aspirateur. La porosité du sac de votre aspirateur doit permettre à l’air de passer plus facilement, mais il est suffisamment dense pour retenir la saleté, et les particules plus grosses que votre appareil a aspiré du  sol. Une fois expiré du sac, l’air quitte l’arrière de votre aspirateur, ce qui permet à la saleté de rester dans le sac.

Cependant, de nombreux modèles ont supprimé les sacs et se composent désormais d’un bac en plastique, plus facile à vider.  Dans ce cas, ils seront également équipés d’un filtre pour séparer la poussière de l’air (une mission à la base remplie par le sac de votre aspirateur).

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laisser un commentaire